A la fin, il ne restera qu’elle – 2/2

« La vie n’est pas une plaisanterie, tu la prendras au sérieux. Mais au sérieux à tel point que les mains liées, par exemple, dos au mur, ou dans un laboratoire en blouse blanche, avec d’énormes lunettes, tu mourras pour que vivent les hommes. Les hommes dont tu n’auras même pas vu le visage. Et tu…