Le «coût d’opportunité» justifie-t-il le déficit salarial des femmes qui décident d’être méres ?

Le coût d’opportunité « d’une décision économique correspond aux revenus auxquels cette décision impose de renoncer ». Exemple : « L’arrivée d’un enfant se traduit par des pertes de revenu salarial pour les mères mais pas pour les péres » notamment parce qu’elles gagnent moins. Ou comment le serpent se mord la queue… La maternité « conduit les femmes à…

Que permet la solitude ?

La solitude serait dangereuse pour la santé. N’est-elle que cela, un danger ? La solitude interdit-elle plus qu’elle ne permet ? Que permet-elle ? L’hésitation. Se donner le temps de se tromper. Partir à la découverte de nouvelles expériences. C’est d’ailleurs la raison évoquée par nombre de célibataires : goûter, essayer, tenter. Hésiter, c’est aussi découvrir. Interroger ses choix…

Fête des Mères: cet épuisant tambourinage…

C’est chaque année la même histoire. Mais celle-ci ne peut céder à l’habitude. Parce qu’avec « Métissage », « Femmes » avec un ‘s’, est le mot de l’année. Parce que ‘la parole s’est libérée‘ et que la marée monte. Cette manière de Fête des mères est urticante, d’abord parce qu’elle est commercialement trop genrée : les parfums, les fleurs,…

La pauvreté n’est qu’une vue de l’esprit

Absolument. Une vue de l’esprit. Ou plutôt, un état d’esprit. Une boîte de plus. Une autre manière d’assignation. La pauvreté est un point de vue. Avez-vous vu cette vidéo ? Ce n’est qu’une enfant. Elle est pourtant définie par son apparence, suivant son milieu ou plutôt celui qu’on lui suppose. ‘Richement’ parée, elle n’a qu’à attendre…

Garde alternée: le point de vue éclairant d’un pédopsychiatre

A chaque fois qu’une loi garantit la place du père au même titre que celle de la mère, la résidence alternée augmente de manière significative. Si la République semble donner raison à un des belligérants, le conflit perdure. On ne constate pas davantage de troubles psychique chez les enfants en résidence alternée. La formule classique…

Ceci est mon corps…

Tant mieux. Tant mieux que les témoignages se multiplient encore et encore. Tant mieux que certains s’en trouvent dérangés, exténués d’accusations. Tant pis qu’ils se sentent tous visés puisque là n’est pas le but. Tant mieux. Qu’ils y pensent, qu’ils en parlent. Parce qu’il faut bien commencer quelque part. Tant pis si, encore une fois…

Ces exceptions qui confirment la règle

Ils s’enflamment les thuriféraires, toutes tendances confondues, prêts à en découdre pour défendre leurs positions comme on défend un territoire envahi, comme on arrache aux mains de l’ennemi les bastions conquis à force de certitudes… Et pourtant, c’est tellement plus simple que cela. Jeanne a 35 ans. Elle a un métier, des ami.e.s, une vie…

Et puis mince : j’ai pleuré…

Sincèrement, je ne sais pas de quoi demain sera fait. Et je n’ai absolument pas envie de signer un chèque en blanc à notre nouveau Président. Mais là, vraiment, il m’a été difficile de retenir une larme… Ma légendaire naïveté y est sans doute pour quelque chose. Cela dit, quand on me parle de valeurs,…