#17

« Celles qui aujourd’hui sont placées dans une attente pleine d’incertitudes méritent cette solidarité.

Elles méritent d’entendre ces sempiternels mots de mamans, ces mots qui pansent, qui rassurent, ces mots qui rendent foi et espoir, ces mots qui sèchent les larmes et redonnent le sourire,  à tous les âges de la vie, ceux qui remplacent très vite « les bisous qui guérissent » : tout se passera bien »

(Bonne fête à toutes les méres, passées, présentes et futures)

#14

« Quand nous ne sommes pas en harmonie avec nous-mêmes, quand nous refoulons certaines parties de nous, quand nous ne sommes pas connectées à notre moi profond alors la dualité est forcément au-dedans et autour de nous, tout comme la lutte.

En fonction de là où nous en sommes, de ce que nous avons à apprendre et en fonction des schémas de répétition desquels nous ne sommes pas encore sortis, nous rencontrerons des êtres qui nous feront revivre encore et encore la même histoire »

(Géraldyne Prévot-Gigant dans Que vos rencontres soient magiques!)

#12

« Avant que ne viennent les grandes réussites, que les buts ne soient atteints, que ce qui mérite de l’être se stabilise pour permettre de meilleurs déséquilibres, elles se sont promis des listes, chaque jour, chaque semaine, chaque fois que possible.

Elles se sont promis d’accueillir ces petites joies quotidiennes qui ne sont presque rien prises à part mais qui, mises bout à bout, tracent une voie proche du réconfort, créent le confort propice à l’action ».

(A toutes les petites victoires sur le quotidien)