#21

« Nous sommes tou.te.s issu.e.s du mouvement.

Depuis le mouvement des cellules de nos parents qui se sont unis, au mouvement de vie qui nous fait naître, nous nous développons grâce au mouvement.

L’ancrage est aussi un mouvement, celui de se relier à soi, à son corps et son esprit indomptable qui passe d’un état à un autre.

Alors pour être bien, plutôt qu’inhiber le mouvement, je propose de se réconcilier avec son sens du mouvement. C’est celui qui en fait nous aide à nous développer et à nous déployer en surfant sur la vague de la vie.

(Tamara, Danser aux rythmes de sa vie )

#18

« Quand on croise de plus en souvent les personnes qui résonnent avec la vie que l’on veut au moment où on les croise, on trouve cela étrange.

On sourit à ces coïncidences qui se répètent. On les nomme ainsi, « coïncidences », par crainte de passer pour une illuminée, par crainte de termes, d’idées trop ésotériques pour s’inscrire dans toutes les conversations »

(Guillemette)