Nos sociétés sont voraces, boulimiques, destructrices.
Ce qu’elles font d’abord disparaître, c’est le lien : à la nature, à l’autre, à nous-mêmes. 

– Anaïs, Audrey, Karine –
Aimer, ce sentiment parfois parfait mais possible partout

Positions

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s