#8mars – Naïmah, Claudine, Alexandra, Carina, Anne, Isabelle, Alexandra – Tributs de guerrières – 1 – Naïmah, Présidente d’Amazones Réunion

Amazones Réunion



Il existe des dizaines de millions de façons d’être femme, d’être belle, d’être fière, autant d’apparences, d’expériences, autant de puissances. Quelle qu’en soit l’origine cependant, quand elle est là, la puissance, quand la beauté est là, elle est éblouissante.

Pour coller à la thématique de la Journée internationale des Droits des femmes, cette année – Puissance et femmes de pouvoir en temps de Covid 19 – CAPITAINEs a choisi pour modèles les Amazones. Près d’une femme sur neuf est concernée par le cancer du sein. Un peu moins de la moitié pourrait être confrontée à la solution mastectomie, l’ablation d’un/des sein.s. Une reconstruction mammaire peut être envisagée, de façon immédiate ou différée (1). Seule une femme sur quatre y a recours (2). On les appelle les autres, les Amazones. Portraits croisés de Guerrières.


Commençons notre Tour du monde des Amazones à la Réunion.
Qui es-tu ? Qui est celle qui s’occupe du projet ?
Je suis Naïmah, 36 ans. Maman de Naela et Kayla. Fin des traitements: avril 2019


Que représente le Projet Amazones ?
Le projet Amazones pour moi, c’est la sororité, l’envie commune de travailler à faire évoluer la situation, les conditions de vie des femmes dans les Départements dits * d’Outre-mer. Nous sommes cinq: Amazones Martinique, Amazones Guadeloupe, Amazones Paris, Amazones Pacifique et Amazones Réunion. J’en suis encore aux fondations d’Amazones Réunion. J’ai envie de faire quelque chose pour pallier les manques et difficultés auxquels nous devons faire face pendant notre parcours de soin et après. Plus je discute avec d’autres Amazones, plus je me rends compte des manques sur notre territoire, du bien que l’on pourrait apporter.

Que chaque femme puisse faire comme bon lui semble, selon son ressenti, son besoin, ses croyances, ses combats

Expositions, échanges avec des artistes-peintres, des photographes de renom: il semble exister une relation forte entre les milieux de l’art et les Amazones. Réalité ou fiction ? Pourquoi ? Pourquoi l’art ?

Amazones Réunion n’a pas encore fait son Expo mais elle souhaite également, à travers la photographie notamment, partager l’histoire de nos Amazones métisses, de la richesse et la diversité qui fait de la Réunion une île où il fait bon vivre ensemble, où la nature, la culture sont riches, où certaines améliorations restent à porter.
Pourquoi l’art ?
La sensibilité est propre à chacun mais l’art peut toucher un nombre considérable de personnes quand il est subtil, qu’il montre la vérité. L’Amazone devrait toujours se sentir belle, ne jamais douter de sa beauté. Personne ne choisit de tomber malade mais nous pouvons choisir si l’épreuve va nous détruire ou nous élever.


Es-tu féministe ?
Plutôt oui. Les hommes gagneraient à collaborer avec les femmes. Nous sommes
complémentaires. Pour le reste, que chaque femme puisse faire comme bon lui semble, selon son ressenti, son besoin, ses croyances, ses combats.

L’Amazone devrait toujours
se sentir belle, ne jamais douter de sa beauté. Personne ne choisit de tomber malade
mais nous pouvons choisir si l’épreuve va nous détruire ou nous élever.


Quel rapport entretiens-tu avec ton corps ?
J’ai choisi de l’aimer, de l’accepter comme il est. Mastectomie du sein gauche, pas de reconstruction: je le trouve pas si mal après tout ce qu’il a subi !

A propos de reconstruction : le terme ne te semble-t-il pas erroné, galvaudé, incomplet ?
Absolument, puisque la reconstruction à plat ou monosein n’entre pas encore dans les possibilités de reconstruction.

« Je souhaite que chaque femme qui vit l’ablation d’un ou des deux seins se voit systématiquement proposer l’alternative d’une fermeture esthétique à plat au même titre que les autres options de reconstruction mammaire. (…)
Je souhaite aussi que ce vocabulaire de « reconstruction à plat » soit reconnu et intégré dans les protocoles par les praticiens. Ainsi, les femmes ayant fait le choix de cette « reconstruction à plat » n’auront plus à être considérées comme « non reconstruites », autrement dit « détruites » en raison de l’ablation de leur(s) sein(s) ».

Témoignage de Carine.
A lire dans son intégralité sur Rose Up

Comment évolue la perception du cancer du sein chez les femmes et les hommes, d’hier à aujourd’hui ?
Mon impression première est que l’on minimise la difficulté parce que le cancer se soigne de mieux en mieux. Mais il n’y a pas que le traitement, il y a aussi les conséquences des traitements sur la qualité de vie, les handicaps possibles…

Mon corps ?
J’ai choisi de l’aimer, de l’accepter comme il est.


Quel rapport entretiens-tu avec le corps de l’autre, connu, moins connu ou inconnu?
Ça dépend… Un enfant, une amie, un chéri ? La base, c’est la confiance.

Quel.s effet.s ce corps nouveau a-t-il sur sa sexualité ? Celle de son partenaire ?
Sans amour, sans confiance, sans complicité, ce doit être difficile…




Qu’est-ce que la beauté, Naïmah ? Qu’est-ce que la force ? Qu’est-ce que l’ambition ?
La beauté, c’est de tout voir avec la cœur.
La force, c’est de ne jamais abandonner.
L’ambition, c’est accepter son lot de souffrance pour le bien de la cause supérieure.


Quelles sont les tiennes, d’ambitions ?
Qu’Amazones Réunion puisse apporter du soleil et plus à celles qui en ont besoin.


Le mot de la fin, un seul ?
Bienveillance.
Que la bienveillance et l’humanité retrouvent leur place au centre.

Merci Naïmah…

« Je ne saurais vivre là où les tempêtes n’éclatent jamais car dans leur sillage vient la beauté »

Gaëlle Bélem

Amazones Réunion

Facebook: Amazones Réunion

Instagram: amazones__reunion

Tél: 0692 57 02 51/ 0692 57 78 93

Courrielreunion@projetamazones.com

* Je n’accepte pas le vocable Outre-mer qui me semble incorrect. Laisser un commentaire pour plus d’information.

  1. Chiffres: Ligue contre le cancer
  2. Chiffres: RoseUp – Institut Curie

Prochaine destination: la Guadeloupe