Post-confinement: un stage d’été pour libérer l’esprit et le corps

Tamara

Le confinement a laissé des traces. Il y a celles qui se voient, qui se sentent. Et il y a les autres. La saison invite à la légèreté, à, enfin, mettre en lumiere l’experience d’enfermement mondiale vécue. Un stage d’été de libération des corps est prévu début juillet.

« Rêver est un moyen de s’affranchir du temps et de l’espace ordinaire. Pour requestionner nos corps – ils ont vécu l’enfermement, la privation de liberté – le rêve est notre proposition, une transition vers l’action, vers un futur ouvert et apaisé » expliquent Tamara et Marie. Elle est sexothérapeute, psychopraticienne d’influence Gestalt et emprunte, dans sa pratique, au taoïsme, au kundalini yoga, au mouvement, à la sensualité. Tamara est danseuse, formatrice et facilitatrice de mouvements
Body-Mind Centering® pour développer la créativité, déployer le mouvement de l’intérieur vers l’extérieur afin de trouver un espace de sérénité et de contact avec soi-même.

Elles organisent un stage de découverte les 4 (en soirée) et 5 juillet (la journée), tout près d’ici.

 

De l’intérieur…

Explorer la respiration, rééquilibrer son système nerveux, susciter la curiosité pour continuer à bouger librement: « le confinement a engendré un « figement » pour certains, un ralentissement pour d’autres. Il a pu se vivre comme un moment en dehors du temps aussi, le temps d’apprendre autre
chose, différemment. Le rêve est un moyen d’expression, un terrain de jeu entre l’inconscient et le conscient dans lequel nous évoluerons… »
Le temps du rêve
Marie conduira un petit temps de « rêve éveillé », dirigé, pour guider vers un imaginaire. A l’issue de cette séquence, on se quittera en silence. Plus tard, il s’agira d’offrir de l’espace à cette dimension onirique pour en recevoir la créativité, d’inclure les rêves pour transformer les expériences passées, vécues, peu ou pas digérées et permettre l’éclosion des possibles.

Vers l’extérieur

Ce stage découverte est donc une transition vers la vie d’après le confinement, pour aider le corps à assimiler cette experience. S’il n’est pas une thérapie, il constitue un espace de développement personnel qui permettra d’avancer plus léger, délester. « Nous l’avons conçu comme une découverte. Nous avons voulu offrir de la matière pour nourrir l’éclosion des corps. Nous aborderons d’ailleurs ce deuxieme cerveau qu’est  « le ventre » et en  explorerons le mouvement interne« . Cette exploration, conduite par Tamara, sera ponctuée d’informations anatomiques et physiologiques sur la communication du ventre vers le cerveau. Elle partagera le fruit de sa recherche, ces mouvements du ventre, siège du plaisir ou du déplaisir.
Tous les horizons
En trio, en solo, en duo, ce stage est ouvert à tou.te.s. Il est possible de venir en couple « mais nous nous adresserons à l’identité de chacun et non à l’identité du couple« . Les prérequis ? Le désir de participer, la curiosité, le goût de la découverte, l’envie d’être.

 

*En photo, Tamara Milla-Vigo (crédit: Thomas Greil)