La vérité sur la conception après 40 ans

Plus de 100 000 Américaines enfantent alentour de 40 ans. Qu’est-ce que cela suppose pour leur santé et celle de l’enfant à naître ? Un journaliste d’une quarantaine d’année, enceinte de son « second » a interrogé six experts…

Ils confirment que, passé 40 ans, il est plus difficile de tomber enceinte du fait de la décroissance tout à la fois qualitative et quantitative des ovules. Il est également plus compliqué de rester enceinte. Le risque de complications augmente tout comme celui de développer un cancer du sein. Idem pour les risques de malformation du foetus…

Alors pourquoi ?

Pourquoi ces femmes s’y risque-t-elles ?
Parce que, indique l’un de ces experts, la conception est quoi qu’il en soit, « l’une des expériences les plus risquées de la vie d’une femme. L’âge ne peut donc constituer une raison valable de ne pas enfanter lorsque l’on souhaite avoir un enfant« . La moyenne d’âge de sa patientèle  est de 39 ans.
L’autre réalité  que devraient affronter ces méres dites tardives est le regard de la société, la pression sociale. « Être la plus vieille » maman…
Pour combien de temps ?
L’une des experts interrogée a eu des jumeaux à 39 ans.

L’article est à lire dans son intégralité sur le New York Times.

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s