Journal intime d’un parfait connard

« La soirée commence à 22h. Elle s’achève au petit matin.

Une règle : le plaisir.

Le plaisir du plus grand nombre. Le plaisir quel qu’en soit la forme, de la musique en bruit de fond, lumières tamisées, voilages, méridiennes et tables basses pour se reposer, pour boire un coup . Des lits, des tapis, des coussins, une décoration sobre, légère : elle n’existera plus la fois suivante.

La fois suivante n’existe pas.

Pas encore.

Existera-t-elle ?

Nous avons eu une idée, elle a rencontré un énorme succès parce que nous avons tous besoin de changer d’air, de respirer.

Nous avons besoin de voyages. Nous avons besoin de légèreté.

Les soirées commencent tôt et s’achèvent tard.

Peut-être est-ce le contraire.

Jamais, quoi qu’il en soit, je ne suis resté jusqu’à la fin.

Colyn non plus.

Par respect pour lui.

Par respect pour elles ».

Envie de savoir la suite ? Le commencement ?

Journal intime d’un parfait connard