L’art de rester en bonne compagnie

Et puis, nous nous sommes choisi.e.s un ancrage. Pourquoi là et pas ailleurs ? Pourquoi avec ceux-là et pas d’autres ? Pourquoi ici ? Pourquoi maintenant ?

Une amie m’expliquait récemment préférer la compagnie des « fous » : ils ne craignent pas de se montrer tels qu’ils sont ni d’être au monde sans se cacher derrière un masque. Dans sa relation à l’autre, ce qu’elle recherche, c’est l’authenticité. Sur quelles bases choisissons-nous notre compagnie  ?

« Le temps nous ne l’avons pas. Nous décidons simplement de le prendre et de le partager… »

Nous avons pris coutume de nous rejoindre à un moment, de la journée, de la semaine, quand l’envie nous en prend sans que rien ne soit véritablement calculé. Le temps nous ne l’avons pas. Nous décidons simplement de le prendre et de le partager. Cette vie en ville chronométrée, hyperorganisée, c’est aussi la nôtre. Celle où personne n’existe autrement que par sa réactivité, sa compétitivité, sa connectivité, cette capacité à se lier à la personne qu’il faut, au moment qu’il faut, nous savons cela aussi. Mais ici, autre chose est née. Pourquoi ? Pour une raison que nos raisons ignorent, nos cœurs se sont installés là.

En compagnie de sa bande

Entre deux mises au point, deux remises en ordre, nous nous félicitons de la richesse de cet ensemble : des personnes d’âges différents, d’horizons différents, d’origines différentes, unies par le respect qu’elles se portent.

 » Toujours partante pour porter un nouveau jour sur ce que l’on nomme communément les soucis du quotidien »

Au gré des rencontres, notre équipe s’est avérée la meilleure : présente dans les bons comme dans les mauvais moments, édifiante dés que cela s’avère nécessaire, toujours partante pour porter un nouveau jour sur ce que l’on nomme communément les soucis du quotidien. Nous allons et venons. Les autres aussi. Chaque nouveau client est une nouvelle occasion de rencontre. Notre équipe s’étend, évolue mais au fond, pour l’essentiel, reste un espace de détente, d’échange, d’émulation. C’est une équipe ouverte à la surprise, une équipe solide, de celle dont on a besoin pour se tenir chaud quand passent les froids desseins, les froides saisons sur lesquels nous n’avons aucune prise : doutes, déceptions amicales, déceptions amoureuses, décès, maladies, la vie.

« Un jour, nous avons trouvé un point d’ancrage… »

Une chambre à soi

Nous nous croisions sans doute sans nous voir, comme tout le monde.

Et puis un jour, nous avons trouvé un point d’ancrage, cet endroit, un espace pour échanger, discuter, boire un thé, blanc, concentré ou édulcoré, partager et nous rendre compte qu’enfin, toutes les différences dont il peut être question n’empêchent ni les fous rire ni le besoin de se retrouver. Cet endroit, nous l’avons choisi. Pourquoi celui-là et pas un autre ? Il existe là une part de mystère qu’il vaut mieux accepter. Ne pas tout comprendre n’est pas si grave. Ne pas tout contrôler non plus. Se laisser porter fait partie du jeu. Trouver son ancrage.

Et puis s’ouvrir. S’épanouir. Et ne plus craindre de se montrer tel que l’on n’est.

Tomber le masque. Timide ou timoré.e. Susceptible ou trop plein d’entrain. Super sensible ou extrêmement rigide. Plus ou moins argenté.e. Plus ou moins cultivé.e. Plus ou moins disponible. Plus ou moins rassuré.e. L’art de rester en bonne compagnie tient à cette subtile alchimie qui mêle surprises et acceptation.

Vous aimez CAPITAINEsolo ?
Soutenez- le !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s