Guerre et paix: guide en vue d’une séparation respectueuse

 » … si le couple conjugal se sépare, le couple parental, lui, se veut idéalement uni pour son enfant. Malgré la tempête émotionnelle que les adultes ont traversée, ou essuient encore, entre dévalorisation, dépréciation de soi et de l’autre, sentiment d’échec, culpabilité et colère aussi, ils se sont entendus, soucieux des intérêts de leur enfant, sur l’organisation et les aménagements à mettre en place avant de lui annoncer conjointement leur rupture. (…)

Il importe que l’enfant comprenne qu’il continue d’appartenir à une famille, qu’il vive avec son père ou sa mère, que cette famille n’a pas disparu, qu’elle a certes une particularité mais qu’elle existe. « Il ne doit pas douter de l’amour inconditionnel de son père et de sa mère. Et sentir qu’il a le droit d’aimer ses deux parents et de le dire librement sans les chagriner. Il est et reste l’enfant des deux. »

https://abonnes.lemonde.fr/m-perso/article/2018/10/10/papa-et-maman-se-separent_5367053_4497916.html