Alors, plutôt ‘maison’ ou ‘chambre d’hôtel’ ?

le

« Elle (Velma) m’a quittée comme on quitte une chambre d’hôtel.

Une chambre d’hôtel est un endroit où l’on va quand on fait quelque chose d’autre. En elle-même, elle n’est d’aucune conséquence sur le sujet principal. Une chambre d’hôtel est commode. Mais ce qu’elle a de commode est limité au temps dont on a besoin d’elle, pendant qu’on est dans cette ville particulière; on l’espère confortable mais on la préfère plutôt anonyme.

Après tout, ce n’est pas là qu’on vit.

Quand on n’a plus besoin d’elle, on paie pour l’avoir utilisée; on dit « merci, monsieur », et quand ce qu’on avait à faire dans cette ville est terminée, on quitte la chambre.

Est-ce qu’on regrette de quitter une chambre d’hôtel ? Est-ce qu’on souhaite y rester quand on a une maison, une vraie maison quelque part ? Est-ce qu’on se retourne avec affection, ou même dégoût, vers une chambre d’hôtel quand on la quitte ? On peut aimer ou mépriser ce qu’on a vécu dans cette chambre. Mais la chambre elle-même ? On en garde pourtant un souvenir. On, oh non, pas pour se souvenir de la chambre. Pour se souvenir plutôt du moment et du lieu, de ce qu’on a fait, de son aventure.

Que peut-on éprouver pour une chambre d’hôtel ?

On n’éprouve rien de plus pour une chambre d’hôtel qu’on ne s’attend à ce qu’une chambre d’hôtel éprouve pour son occupant.

Ce fut ainsi (…) qu’elle me quitta; ou plus exactement, elle ne me quitta jamais parce qu’elle ne fut jamais là. « 

Toni MORRISON, L’oeil le plus bleu

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s