L’amour est-il une évidence ? (Actualisé)

A force de rencontres, puisque vous ne vivez pas en vase clos –  même sans ami, sans voisin, ni famille alentour, vous n’êtes pas seul au monde – il vous arrivera de croiser un regard qui retiendra plus que les autres votre attention.

Peut-être, avancerez-vous. Peut-être ne le ferez-vous pas. Peut-être ce regard débouchera-t-il sur autre chose. Une chose qu’il ne s’agira pas de nommer immédiatement: chaque chose en son temps.

« Chaque chose en son temps… »

Les coups vous ont rendu rude, rêche, rugueux, rigide. La question pourtant surgira, furtive d’abord, étonnante, détonante, tout cela l’espace d’un instant, d’un regard, d’un couplet, d’une danse. Vous tenterez de l’écarter. Elle ne s’en imposera pas moins cette petite voix, soufflée d’un lieu que vous croyiez définitivement ravagé. Elle chuchotera : l’amour est-il une évidence ?

Rétrospective

En y repensant, vous le ferez sans doute, depuis quelques temps, vous ne faites que cela, penser, compter, calculer, mesurer, vous vous direz qu’il l’a été, une évidence. Il y a deux ans, dix ans, plus ou moins. Vous penserez à la relation à laquelle vous croyiez dur comme fer, non plus dur encore. Vous étiez forts, vous étiez beaux, portés par l’évidence d’un autre temps, de ce temps où le rêve était possible. Vous vous êtes investi. C’était l’enfance. Vous y avez cru jusqu’à n’être plus que cela, cette relation, votre relation, cette évidence.  Cela a été beau, un temps, longtemps, tellement, qu’installer sur le nuage de l’évidence, la révélation n’en a été que plus brutale, douloureuse: vous vous êtes trompé.e.

Vous vous êtes senti floué.e.

Comme nous tous à ce moment-là, vous êtes senti.e bête, stupide d’y avoir cru. Depuis, l’évidence ne suffit pas. Vu ce que cela donne, on ne vous y reprendra plus.

« Pas d’investissement sans garantie, sans amortissement, sans épargne , sans sécurité. »

Prospective

Depuis, vous prenez vos précautions. Pas d’investissement sans garantie, sans amortissement, sans épargne , sans sécurité.  Désormais, il lui faudra faire la preuve par quatre, minimum, qu’il n’y a aucun vice caché. Il lui faudra faire preuve de ténacité, de courage, d’adversité, celle de son envie réelle de rester.  Il faudra que tout colle, que tout s’emboîte ou ce ne sera pas. Prudence est mère de sûreté. Désormais, vous ferez attention où vous mettez les pieds.

« Lorsque l’autre vous touche, vous marque, vous manque… »

Perspective

Mais de quoi parlons-nous  ?

De l’achat d’un appartement ?

D’un placement financier ?

Non.

Nous parlons mouvements. Nous parlons changement. Nous parlons sentiments. Dès lors, il  faut bien avouer que l’unité de mesure ne peut être l’utilité, le côté pratique. Il doit être autre, évolutif, diffus, instinctif, comme la personne face à vous. Cette unité de mesure s’appelle évidence.

Lorsque l’autre vous touche, vous marque, vous manque, c’est qu’il y a plus. Lorsqu’il reste, s’imprime, malgré tous vos efforts pour le dissoudre dans la masse, c’est que ce ‘plus’ mérite mieux que la coïncidence, le calcul.  La prudence peut s’entendre mais cette évidence doit suffire à faire fond.  Sinon quoi d’autre ? L’habitude ? La mesure ? L’expérience ? Combien de temps, ce flou, le flot, le flottement ? Il s’agit-là d’autres questions sans grand intérêt, de penser, penser, penser encore mais quand vivez-vous ?!

Laissons-le champ à l’évidence. Le temps est assez long pour nommer ce qui arrive-là, ce qui se passera ensuite. La chose est assez belle pour lui laisser l’occasion d’être mieux, d’être forte, d’être l’amour, pourquoi pas. Si ce n’en est pas tant mieux, tant pis. Ce sera la vie. Une vie bien remplie.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s