Que permet la solitude ?

La solitude serait dangereuse pour la santé. N’est-elle que cela, un danger ? La solitude interdit-elle plus qu’elle ne permet ? Que permet-elle ?

L’hésitation.

Se donner le temps de se tromper. Partir à la découverte de nouvelles expériences. C’est d’ailleurs la raison évoquée par nombre de célibataires : goûter, essayer, tenter. Hésiter, c’est aussi découvrir. Interroger ses choix et ses non-choix. Vivre et y penser un peu. S’entendre. La solitude nuit gravement à la santé. Cela dépend de  l’âge. Cela dépend de l’entourage.

La tentation.

Elle est presque sans risque lorsque l’on est seul.e. Y céder. Ce serait la meilleure manière d’y résister. Être pleinement. Oser. Se découvrir: ses goûts profonds, ses envies, ses limites et ses courages. Sortir seul.e. Dîner seul.e. Non pas dans une posture de repli. Pour laisser ouverte la porte, à la rencontre. S’ouvrir.

L’engagement.

Aux personnes seules, on promet la rencontre. Il n ‘y a qu’a taper Solitude ou Seul.e sur un moteur de recherche pour l’avoir détaillée de toutes les manières possibles, amoureuses surtout, comme s’il n’était pas temps aussi d’en faire d’autres, professionnelles, amicales, comme si partager son espace de vie était l’ultime manière de partager.

S’engager.

Pour un autre que soi, pour d’autres que les siens, pour quelque chose de plus grand, les causes ne manquent pas  et découvrir ce qui nous manque vraiment, au-delà de l’épaule sur laquelle on aimerait s’épancher, au-delà de ses désirs, de ses envies, des besoins qu’il s’agit de satisfaire, au-delà de l’entourage perplexe, trop présent, oppressant. S’engager. Donner un peu de temps. Partager pour se découvrir. Les personnes les plus seules sont également les plus démunies. « Lorsque nous luttons contre l’isolement social, nous nous guérissons nous-mêmes de notre solitude (…) Les êtres plongés dans la solitude, privés de tout lien social, « sont bien dans le manque mais dans un manque sans désir. »- il faut donc leur redonner le sentiment de leur valeur, de l’importance qu’ils peuvent avoir pour l’autre – recréer du lien social, mais à un niveau qui n’est pas celui de politiques volontaristes dont on a vu très vite les limites, à un niveau qui est au fond interpersonnel. Beau pari, en tout cas : s’ouvrir à l’autre pour que l’autre puisse en regard retrouver la possibilité de manières de soi« .

Trouver son ikigai, sa raison d’être.
La suivre.

L’amour. De soi. Des autres. Ils vont de pair.

Le temps.

Pourquoi vouloir une rencontre maintenant ? Pourquoi absolument ? Pourquoi pareille précipitation ? Pourquoi s’accoupler à tout prix ? Qu’est-ce que je veux vraiment ? Qu’est-ce que je souhaite au fond  ? Qui suis-je ? D’où vient ce sentiment de solitude ? Le suis-je vraiment, seul.e ? Ai-je envie de le rester ? Combien de temps ? A-t-il vraiment de l’importance, le temps ? Si oui, pour qui ? Pourquoi ? Pourquoi faire ? S’interroger. Devenir ce que l’on est.

La découverte donc.

Ressentez-vous la relation qui vous lie à la personne avec laquelle vous discutez présentement ? Ressentez-vous l’échange d’énergie.s, d’idée. s ? Sinon quelle est cette relation que vous entretenez, que vous entreprenez ? Comment rencontrez-vous ? Êtes-vous vraiment capable d’ouverture à l’autre ? Si non, ce n’est pas grave: il existe là un espace de réflexion. Comment, dès lors, envisagez une relation ? Quand et pourquoi ? Si oui, sous quelle forme ? Le champ est ouvert. L’horizon est clair. Pourquoi ne pas y penser un peu ?

La liberté. De choisir. D’espérer. D’échanger. De changer.

La sérénité.

Avoir suffisamment d’amour, être assez amicale avec soi pour repousser la tentation de l’engagement pour l’autre plutôt qu’avec lui. Hésiter. Prendre son temps. Recommencer. Plus libre. Plus heureux, pourquoi pas. Avancer, reculer, peu importe, pourvu que la direction, le mouvement vous convienne vraiment. C’est ce que permet la solitude : de plonger en soi autant que nécessaire, aussi souvent qu’il le faut, pour en ressortir rafraîchi, revigoré.

Pour soutenir CAPITAINE solo, c’est ici !

Publicités

Un commentaire Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s