Plus jeune, elle imaginait son couple, mariée avec deux enfants. Tout ne s’est pas passé comme elle l’imaginait…

le

« Alors comme ça, il paraît que je suis égoïste, inconsciente, un symbole du consumérisme de ce siècle décadent ? (…)

A 16 ans, j’imaginais, avec la certitude naïve et arrogante de l’adolescence, que je serais mariée à 30 ans. J’aimais bien ce chiffre, rond et rassurant. Je n’avais pas de doute, j’aurais deux enfants, un garçon et une fille, j’avais même trouvé leurs prénoms.

Puis, la vraie vie est arrivée.

Il y a eu le bac, les études, les premiers boulots, les rencontres, les ruptures. J’ai fêté mes 30 ans, un peu déprimée, je venais de me séparer d’un garçon que j’aimais beaucoup. Le temps a passé. J’ai voyagé, j’ai eu des déceptions amoureuses et j’ai connu un parcours professionnel dont je suis fière (rappel : une femme qui travaille ne déteste pas les hommes. Elle n’a aucune envie de leur couper le phallus non plus). Bref, j’ai connu des types bien et des connards, des passionnants et des chiants. Mais je n’ai jamais rencontré l’homme avec qui je pourrais faire ma vie et donc un enfant – j’ai toujours eu un faible pour ce concept, faire un enfant avec un homme que j’aimerais, pas juste avec le premier venu.

Donc 40 ans, pas de mec. C’est injuste, non, c’est carrément dégueulasse mais bon, c’est la vie… »

http://tempsreel.nouvelobs.com/societe/20171004.OBS5539/pma-a-41-ans-j-ai-fait-un-enfant-toute-seule-c-etait-tout-sauf-un-caprice.html

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s