Quels ponts existe-t-il entre parentalité solo et féminisme ?

Les femmes ne sont pas forcément plus solos que les hommes. Vous le pensiez ? Cela justifie le bien fondé de ce post.

En fait, il est sensiblement le même entre 20 et 24 ans. Le nombre d’hommes seuls est même – et de loin – supérieur au nombre de femmes seules entre 25 et 54 ans. A partir de 55 ans, le nombre de femmes seules dépassent de plus en plus largement le nombre d’hommes.

La monoparentalité a majoritairement pour origine aujourd’hui un divorce ou une séparation dont, bien souvent, les femmes sont à l’origine. Or, après une rupture, les hommes âgés de 25 à 50 ans, auront reformés un couple dans les cinq années suivantes, dans 57% des cas. L’indice est de 46% pour les femmes. Il passe à 75%, quinze ans après. C’est 11% de plus que pour les femmes. ‘L’enquête Insee-Ined sur les relations familiales et intergénérationnelles (Erfi) de 2005, on estime qu’une femme sur trois sera au moins une fois dans sa vie à la tête d’une famille monoparentale (et plus d’un homme sur dix).’ (Vue d’ensemble, Couples et familles : entre permanences et ruptures, INSEE, 2015).

Pourquoi tant de cinquantenaires solos ? La faute au ‘jeunisme’, sans doute. Le cinéma comme la presse s’emparent du sujet de ces femmes mûres, tellement invisibles mais désormais majuscules. Elles ne recherchent pas l’amour, ni la vie de couple. Elles quittent souvent les statistiques de la monoparentalité à mesure que les enfants quittent le foyer sans que jamais ne se pose la question de fond : que recherchent-elles vraiment ? Que veulent-elles ? Le tribu que paient les femmes à la solitude va bien au-delà des simples questions financières. Penser la monoparentalité et ce choix qui se fait d’ailleurs hors contexte économique. Lorsqu’il s’interroge sur les causes de l’échec du mariage d’amour, Pascal Bruckner confirme qu’elles partent « même en temps de crise, même si la rupture se traduit par une baisse brutale des revenus et un risque de délaissement« . Ce fait lui apparaît ‘stupéfiant‘ sans qu’à aucun moment ne se pose la question de fond : celle de leur être, ni de leurs désirs profonds.

Penser la monoparentalité et ce choix qui se fait  hors contexte économique.

Les papas solos, ces ‘nouveaux héros’

Récemment, un reportage – dont j’ai cependant partagé l’annonce de la diffusion – m’a sorti de mes gonds : ‘les papas solos, ces nouveaux héros‘. Et les mamans solos ? Elles ne le sont pas des héroïnes ? Elles sont plus volontiers en situation d’échec. Elles sont pauvres. Elles sont sous-diplômées. Elles sont coupables. Elles sont individualistes, égoïstes. Elles sont abandonnées. Elles ont échoué dans leur ‘projet familial’. Je n’invente rien. Demandez à n’importe quelle maman solo de votre entourage. Là encore, comme trop souvent ailleurs, un fossé se creuse entre mamans solos et papas solos, entre femmes et hommes. Dans un post précédent, je faisais état des occurrences relatives à la parentalité solos, de cette même différence faite entre femmes et hommes. ‘Tapez Blog papas solos. Résultats : associations, rencontres, forum, fille. Tapez Blog mamans solos et laissez-vous assaillir par le désespoir : outre rencontre et forum, Maman solo je craque, Maman solo sans famille, maman solo dépression, budget maman solo, maman solo mode d’emploi…’

Il existe un pont entre féminisme et parentalité solo qu’il serait temps d’entreprendre.

Au-delà de la question pécuniaire ou de la montée de l’individualisme

Bien sûr, il n’est pas question ici de faire le procès des papas solos, ni d’insinuer qu’ils ne seraient pas ‘ces héros des temps modernes’. Simplement de signifier que les mamans solos ne le sont pas moins. Simplement de ne pas inscrire ici aussi, ici encore, une espèce de prépondérance masculine qui n’a pas sa place tant il existe d’axes de réflexion. Certains même transversaux, au-delà de la question pécuniaire ou de la montée de l’individualisme. Bien au-delà de la victimisation.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s