Epargner/Investir: les clés pour trouver SA poule aux oeufs d’or par Jeméritemieux.com

Tu travailles dur pour gagner de l’argent. En plus tu es seule pour faire bouillir la marmite. C’est plus compliqué de ne pas pouvoir t’appuyer sur ton conjoint. Mais tu gardes la tête haute. Tu es fière de toi. Et tu peux. Tenir une famille, quelquefois à bout de bras, c’est un défi que tu relèves chaque jour. Quand vient le moment de faire les comptes, tu fais de ton mieux. Tu essayes de toujours mettre de l’argent de côté, au cas où. Et tu as bien raison. Mais quelque chose te taraude… Une envie de plus. Une envie de mieux.

Comment faire pour optimiser cette épargne, qui ne croît pas autant que tu le voudrais ?

Comment bien épargner ?

En premier lieu, tu dois savoir, pour quelle raison tu épargnes ?

  • Est-ce par angoisse ?
    Tu as peur du lendemain, et tu veux pouvoir compter sur ton épargne en cas de besoin

  • Est-ce par prévoyance ?
    Tu cherches à te constituer un capital, pour plus tard

  • Est-ce pour financer un projet ?
    Remplacer la voiture, créer un petit capital, pour aider tes enfants à leur entrée dans la vie adulte

  • Est-ce pour obtenir un rendement ?
    Percevoir des intérêts, des sommes que tu places

Pourquoi est-il important de le savoir ? Après tout, chaque cas est différent et tous se valent. Eh bien, c’est important de connaître tes motivations, car cela va déterminer la manière, dont tu vas placer cet argent.

« Définis ton chemin. »

Tu as remarqué comme ton banquier essaye de placer ses produits, à chacune de vos rencontres ? Une assurance-vie au rendement garanti, ou encore, un compte prévoyance disposant des meilleurs fonds européens ! Il est bien gentil, tu l’apprécies … mais, à chaque fois, il est à côté de la plaque…

Pourquoi ?

Parce qu’il a un catalogue de produits bancaires à vendre. Mais ça ne veut pas dire que ces produits, te correspondent vraiment. Ce qui compte, c’est que tu saches pourquoi tu épargnes de l’argent. Ton but: définir ton chemin.

Reprenons les cas cités plus haut.

  • Tu es une angoissée de la vie ? (Aucun jugement de valeur, c’est quelque chose que je respecte infiniment, car j’en suis une, moi-même…)
    Besoin : Avoir ton argent accessible et disponible le plus rapidement possible
    Solution : Livret A / Livret Développement Durable

  • Tu veux une rente pour plus tard ?
    Besoin : Une épargne, qui nécessite d’être alimentée constamment et ce sur le long terme
    Solution : Assurance-vie en fonds euros* / Plan Épargne Retraite Prévoyance

  • Tu as un projet qui te tient à cœur ?
    Besoin : Vu que c’est du « court terme » c’est plus sur le montant d’épargne, qu’il faut jouer
    Solution : Livret A / LDD

  • Plus de sous ?
    Besoin : Pour des rendements intéressants, il faut rechercher des investissements plus diversifiés et aussi plus risqués
    Solution : Bourse / Assurance-vie unités de compte* et des placements diversifiés

* Dans une assurance-vie, un fonds en euros, est un fond garanti, quoi qu’il arrive, tu ne perds pas d’argent, sur ton capital – Les unités de compte, elles, permettent d’investir avec un très large choix, sur des actions, des obligations, sur des zones géographiques, à différents niveaux de risque et ne garantissent pas ton capital.

Tu te souviens, dans cet article, on a passé en revue comment économiser, pour épargner plus ? Ici, on passe à l’étape d’après. Voyons ensemble.

Epargner ? Mais encore ?

Flashback.
2008 – Début de la crise financière mondiale, la bulle spéculative des « Subprimes » vient d’exploser aux États-Unis. L’économie mondiale est retournée, bouleversée. Cela touche les États, les entreprises, mais aussi et surtout : la population.

Les histoires que l’on en retient ?

Des États en perdition, des faillites en séries, des familles en ruine, les économies d’une vie … envolées. Brrr… ça fait froid dans le dos.

Le résultat ?

DE PLUS EN PLUS DE RICHES, DE PLUS EN PLUS RICHES … WHAT ???? Mais attend… on vient de parler d’une crise mondiale ? Avant de s’élever contre l’abominable injustice – même si c’est dur, je sais, interrogeons-nous: pour quelle raison, pendant que la crise frappait de plein fouet, les différents pays, certains ont réussi à s’enrichir, au-delà de l’imaginable ? Parce que, si sous la force de ce séisme, beaucoup de portes se sont fermées, beaucoup, beaucoup d’autres se sont ouvertes. Mais ce sont des portes qui n’ont pour la plupart, jamais été empruntées auparavant. Elles sont donc beaucoup plus angoissantes. On les appelle des opportunités : beaucoup ne les voient pas, ou ne les jugent pas suffisamment fiables pour s’y aventurer. Et ne les saisissent pas. Il faut de l’audace, pour les emprunter. Il faut de la témérité, pour faire le premier pas. Il faut de la résilience, pour accepter que ce que l’on y place, puisse nous échapper.
Ceux qui osent, passent pour des imprudents, mais ils y entrent car ils ont flairé un bon filon. Ceux qui ont osé passer par des chemins de traverse, que tous les autres leur déconseillaient, finalement, n’est-ce pas ceux qui ont raison ?

« Les opportunités, beaucoup ne les voient pas ou ne les jugent pas suffisamment fiables pour s’y aventurer… »

Passons sur l’entassement de millions, dont les ultra-riches, donnent l’impression de ne savoir que faire ; ce point donne matière à débattre, mais je voudrais ici, parler du fond, pas de la forme. Si toi, qui lis ces lignes, avais trouvé la poule aux œufs d’or, celle qui te permettrait de vivre dans l’abondance, toute ta vie durant, et de continuer à entretenir toute ta famille, pendant toute leur vie, renierais-tu celle qui t’apporte tant ?

Trouver sa poule aux oeufs d’or

Si des gens ont pu devenir riches, suite à la crise, ce n’est pas en « volant » l’argent de ceux qui ont tout perdu. C’est en se construisant leurs propres poules aux œufs d’or.
Pour ne pas subir, de nouvelles crises financières.
Pour ne pas être à la merci d’un travail alimentaire, que tu as peur de quitter.
Pour ne pas subir, mais construire.
Une chose te permettra d’aborder ses points avec force et sérénité : avoir de l’argent de côté. Pouvoir « voir venir », se donner du temps, pour réfléchir, pour choisir, pour construire. C’est normal, d’avoir peur de mettre son argent, dans quelque chose que l’on ne connaît pas et d’avoir peur de le perdre.

 » Une chose te permettra d’aborder ses points avec force et sérénité : avoir de l’argent de côté. »

Tu te dis que tu n’y connais pas grand-chose, que si tu tombes, ça va faire très mal. Certes, mais en te relevant, et en continuant, tu vas acquérir avec le temps, de l’expérience. Et le fait de passer par cet apprentissage, rendra ce point de méconnaissance, que tu pensais négatif, en un atout pour toi. Tu sauras, tu verras les choses autrement, avec une nouvelle approche, tu oseras d’autres choses, tu réussiras davantage. Tu seras fière de toi et tu n’auras qu’une envie : recommencer.

Investir: les premiers pas

                Les bons côtés

  • Te donner les moyens, de vivre une vie meilleure,

  • Une fois que tu as mis le système en place, deux contrôles annuels suffisent,

  • Vivre sereinement, sachant que tu as de l’argent de côté, pour faire face aux imprévus de la vie,

  • Voir tes comptes en banque grossir et grossir encore,

  • Attirer la confiance de tes créanciers, ton banquier verra noir sur blanc, qu’il peut te faire confiance pour rembourser un prêt immobilier, etc…

    Les mauvais côtés

  • Tu n’y connais rien…

  • Le doute, ne pas savoir si tu fais ce qu’il faut

  • Tu peux ne pas avoir les résultats, que tu espérais et être déçue,

  • Tu peux te planter et perdre de l’argent,

  • Placer son argent au lieu de le dépenser … c’est moins fun…

Il y a deux moyens ultras puissants, pour faire pencher la balance de ton côté :

                  Apprendre

Deux sites très fiables pour apprendre sur le sujet : Capital, Mon financier. Lis des revues spécialisées, des livres, des biographies, regarde des vidéos Youtube, discute dans des groupes Facebook dédiés. De même, rencontre, discute, suit, des personnes qui ont déjà franchi le pas, et qui ont réussi ce que tu vises. Ça n’a pas de prix, tu vas apprendre énormément auprès d’eux.

                 Te lancer

Ce n’est QUE comme ça, que tu pourras vérifier, si tout ce que tu as appris, est efficace. Éprouver les informations, les conseils, les techniques et ainsi, les valider, ou non. Tu ne pourras faire la différence, entre la théorie et la pratique, qu’en testant, en affrontant les obstacles.

 » Vouloir beaucoup d’argent et ne faire qu’épargner… c’est comme prendre la mer, pour traverser la Manche, avec des palmes et sans aucune préparation…tu n’obtiendras pas les résultats que tu souhaites, tu abandonneras et au final, tu n’auras aucun rien gagné. »

 

10 étapes pour devenir celle/celui qui ose

Je sais ce que tu te dis: se lancer et investir, c’est bien beau, mais c’est surtout le meilleur moyen de s’y casser les dents.

Tu as raison. C’est pour cette raison, que je vais te donner les bases à connaître, avant d’y aller franco et de risquer ta cagnotte.

Comme on l’a vu, tout dépend de ce que tu veux.

  • Si tu veux faire de l’argent, épargner ne suffit pas

  • Si tu veux juste un bas de laine, investir n’est pas une priorité

  • Mais tu ne peux pas vouloir beaucoup d’argent et ne faire qu’épargner… c’est comme prendre la mer, pour traverser la Manche, avec des palmes et sans aucune préparation…tu n’obtiendras pas les résultats que tu souhaites, tu abandonneras et au final, tu n’auras aucun rien gagné.

Étape N°1: Collecter les informations, lors de ton apprentissage

Que ce soit, des articles de magazines ou des vidéos Youtube, stockent les informations pertinentes et que tu jugeras utiles, que ce soit dans tes favoris, dans un dossier spécial sur ton ordinateur, ou sur Evernote – Outlook est très bien aussi, si tu as déjà une adresse mail sous ce serveur.

Étape N°2: Établir ton plan, tes objectifs chiffrés

La feuille de route que tu vas suivre. Grâce aux informations collectées dans l’étape N°1, tu peux désormais mieux cerner, les rendements des placements que tu vas sélectionner. Tu te rappelles quand je t’ai dit que ton banquier essayait de te refourguer ses produits ? C’est toujours vrai, mais rien ne t’empêche, de lui poser des questions, sur ses différents produits, afin de mieux les connaître et pouvoir faire le choix qui te convient.

Étape N°3: Choisir les produits adaptés

Ceux qui correspondent à tes besoins, à tes objectifs, ceux dont tu comprends les tenants et les aboutissants, ceux avec lesquels tu es à l’aise, ceux qui respectent TES valeurs. Par exemple, si tu crois dur comme fer dans les pays émergents, vas-y. Mais si tu es pro-nature, n’investit pas sur des entreprises qui créent des pesticides…

Étape N°4: Toujours, toujours, TOUJOURS, investir l’argent dont tu n’auras pas besoin rapidement

Si ton appétit augmente à mesure que tu progresses – ça risque d’arriver, si tu obtiens de bons résultats et que fatalement, tu as envie de les augmenter. Le pire qui puisse t’arriver, dans ce cas de figure ? Un gros imprévu, ou alors (pire ?) une superbe opportunité, qui se présente à toi … mais si l’argent est bloqué, ça risque d’être coton…

Si tu veux un ordre d’idées : sur 100€ d’épargne que tu gardes « liquide », donc déplaçable rapidement en cas de besoin, investis 30€. 30% de ton épargne peut être allouée à tes investissements.

Étape N°5: Mise petit

C’est le meilleur moyen de voir ce que le placement, vaut vraiment et surtout de rectifier le tir. Dans le pire, comme dans le meilleur d’ailleurs.

Étape N°6: Diversifier :

Je t’ai dit que j’étais une angoissée de la vie ? Ta principale contre-attaque pour ne pas risquer tout ton argent, est de ne pas le mettre au même endroit. Par exemple, si tu places ton argent sur une assurance-vie, que tu le répartis disons 30% en euros (tu sais, le capital garantit) et 70% en actions sur la même boîte. Oui, la même qui est fantastique et dont tout le monde s’arrache les actions. Avant de se rend compte que le patron à gonfler ses chiffres, et que la boîte fasse faillite… entraînant celle des 70% de ton capital aussi…

Prends le temps de choisir plusieurs placements, comme on l’a vu à l’étape N°3, des produits qui te correspondent. 5, 8, c’est pas mal. Plus, ça commence à faire beaucoup. Le problème ? Que tu vois tes rendements fondre à force de te disperser.

Étape N°7: Alimente régulièrement :

Le must c’est la même somme, chaque mois. Mais la vie étant ce qu’elle est, ce n’est pas toujours facile. La solution ? Les virements automatiques en début de mois. Comme ça, tu es tranquille ! Et pour la jolie petite robe qui te fait de l’œil, du haut de sa vitrine, tu la regarderas sans ciller et tu lui diras : pas de bras, pas de chocolat…

Étape N°8: Surveiller

Au début de chaque nouvel investissement, tu te mets en mode veille. Tu surveilles ta progéniture, tu vérifies qu’elle ne fait pas n’importe quoi et qu’elle pousse bien comme il faut.

Étape N°9: Fais le point

Deux fois dans l’année, tu fais le bilan. Mais beaucoup plus complet que l’étape N°8. Tu vérifies les chiffres, tu fais des simulations, tu vois si le compte est bon. Si tu vois que c’est peinard, tu continues tel quel. Si tu vois en revanche, que tes placements ont besoin de corrections, c’est maintenant que tu rectifies.

Étape N°10: Enjoy !!

Réjouis-toi de savoir que tu fais ce qu’il faut ! Regarde avec plaisir, tes chiffres augmenter. Quelle joie de percevoir, de l’argent que tu as toi-même créer, parce que tu as construit ta chance ! Quand tu seras plus avisée, à l’aise avec ton système et que tu te sentiras progresser, tu pourras reprendre l’étape N°1 et recommencer, en trouvant de meilleures opportunités, plus lucratives !

Épargner ET investir, c’est comme transformer ta hutte en une belle maison avec jardin et tout le confort. Mais tout ça prend du temps. C’est un sport qui demande régularité, assiduité, investissement personnel, détermination, concentration. Ce n’est pas pour tout le monde. Tu vas me dire, quel intérêt, si c’est trop difficile? L’intérêt, c’est ta qualité de vie.
Tu es libre de le faire, ou non. À toi de voir, si tu penses que tu mérites mieux, ou, si tu préfères regarder les choses se passer, sans y participer. Le choix qui s’offre à toi, c’est tout simplement d’être actrice au lieu d’être spectatrice de ta vie. Impossible de poser l’équation de la vie, sans y inclure le risque et la peur, mais aussi la magie de la réussite. Tout est lié. En prenant un peu de recul, en observant simplement et en constatant que cela est possible, tu ne trouves pas que ce serait vraiment dommage, que tu ne puisses pas, toi aussi, en profiter?

C’était Dominique Touré du blog « Je Mérite Mieux »,  je rends l’antenne.

Et t’embrasse.

Publicités

2 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Metlife dit :

    Bonjour, article très complet merci beaucoup.
    Par ailleurs je me laisserai bien séduire par une assurance vie, que pensez vous de Metlife ?
    Avez vous d’autres acteurs à conseiller ?

    Aimé par 1 personne

    1. Dominique dit :

      Pour plus d’information et mieux gérer ton argent, je t’invite à vite rejoindre la communauté Je mérite mieux (http://jemeritemieux.com/).
      En plus de conseils pratiques, Dominique te proposera une formation gratuite et quelques étapes simples pour y parvenir !
      Excellente journée !
      A bientôt…

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s