Gentil(le )? Pourquoi pas ! Cinq obstacles qui n’existent pas

Pourquoi ne pas oser l’originalité ? Pourquoi ne pas tester la différence ? Ché Guevara aurait dit : ‘ Soyons réaliste, exigeons l’impossible‘. Pourquoi pas ? Pourquoi ne pas l’exiger de nous-mêmes, avant de l’exiger des autres ? Pourquoi ne pas croire en notre capacité personnelle à révolutionner le monde quand on voit bien qu’il ne tourne pas rond tel qu’il tourne actuellement ?

Vous émettez quelques objections ?

Je sais. Les voilà. Réponses comprises.

  1. Vous avez un problème de définition. Gentille, ça veut dire quoi ? Honnête ? Engagée ? Ouverte d’esprit ? Franche ? Altruiste ? Un peu tout cela à la fois.
  2. Vous avez un problème de perception. Vous vous dites : Okay. Je le dis, je suis mort(e). Je vais me faire marcher dessus/abuser/ridiculiser/dénigrer/etc. Bon, que les choses soient claires : la fourberie ne rapporte que dans le court terme. Comme d’ailleurs l’hypocrisie, le mensonge, la mesquinerie. Ce n’est pas vrai ? Prouvez-moi le contraire.

  3. Vous craignez de passer pour niais(e), naïve, bébête, etc. Et alors ? Et puis, bon, n’a jamais voulu dire con.
  4. Cela requiert trop d’efforts. Sans blague ? Mais qu’est-ce qui n’en requiert pas ? Et puis, niveau retour sur investissement, il n’y a pas mieux. Foi de gentille.
  5. Gentille, pourquoi faire ? Pour rien. Pour tout. Comme ça. Juste pour essayer autre chose, de voir le monde autrement.