A l’intérieur de moi… 10/10

Mon journal se termine tandis qu’une nouvelle année commence.

Et si je devais souhaiter une chose à tous les enfants de parents solos, ce serait de n’avoir plus peur. Peur d’être différents d’abord, parce que, comme je le disais, nous ne le sommes pas. Nos parents vivent un moment de leur vie qui peut être compliqué. Il suffit de se dire que n’est qu’un mauvais moment à passer, pour eux, pour nous, un passage vers un moment meilleur où chacun finira par se retrouver. Et, bien que nos parents soient séparés, ils n’en sont pas moins là, chacun de leur côté, chacun à leur manière, sans besoin de jugement ni de réflexion autre que celle-là. Parce que tout est là. La seconde chose est justement de faire avec. Avec notre famille telle qu’elle est, originale mais finalement sans grande originalité… Il y en a un plus chiant que l’autre ? Tant pis ! C’est partout pareil suivant ce que me racontent mes potes. Un plus sévère que l’autre ? Là encore, rien à redire, c’est très souvent le cas. L’un plus absent ? L’autre plus responsable ? Des histoires et des mots qui filent de l’un à l’autre ? Tant pis ! Cela ne nous regarde pas. Cela ne regarde qu’eux. 

Mon journal se termine et  tout est dit: toutes les familles se valent. Un peu comme pour les cultures, cela dépend du point de comparaison, comme dirait ma mère. Ado désormais, ma tête fourmille d’idées, d’envies, de pensées de toutes sortes et je ne suis sûr de rien. Mais quand tout vacille, je peux compter sur elle, sur eux, pour me rappeler ce qui compte : la famille. On s’en fout qu’elle soit alambiquée, biscornue. L’important, c’est ce que l’on accorde à chacun : du respect, de la valeur. Parce que chacun des membres est un peu de soi. Et que notre capacité à les considérer et les accepter comme tel, quoi qu’il en soit sera notre capacité à considérer l’autre, notre voisin, notre copain de classe, nos potes, les autres tels qu’il sont, avec leurs qualités et ses défauts.

Voilà. Voilà tout ce qu’il y avait à l’intérieur de moi.

J’espère que cela vous aidera. J’espère que vous comprendrez que finalement, tout ce qui compte, ce qui compte vraiment, c’est d’être heureux, le plus souvent possible, avec ce que l’on a.

 

Publicités

Un commentaire Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s