A l’intérieur de moi… 9/10

J’ai vraiment l’impression d’avoir tout dit.

J’ai raconté l’aventure, mon idée de l’école à chaque âge (jusqu’ici, elle n’a pas changée), mon envie de ne pas tout faire comme il faut. Il faut dire que ma vie n’est pas tout à fait comme il faut. Elle n’est pas celle de mes camarades. Elle est différente. Et cette différence, je vois mal pourquoi je ne la vivrais pas ailleurs. L’aventure m’est passée en même temps qu’elle m’est restée. Elle s’est disons…déplacée. Je vous ai raconté (les potes, les filles, un peu). J’ai raconté les changements d’école, la maison, le sport. J’ai tout dit. Comme maman me dit tout bien qu’on lui conseille de ne pas le faire. Je le sais pour l’avoir entendue défendre son point de vue, celui de la transparence, dont je vous ai parlé également. Je vous ai vraiment tout dit.

J’aime qu’elle me dise tout. J’aime qu’elle partage les choses avec moi. J’aime qu’elle me demande mon avis. J’aime notre manière à nous d’être une famille. J’aime que nous soyons originaux. Et si je devais ajouter quelque chose, c’est, n’ayons pas peur d’être nous (J’ai entendu cela à la télé !). Il m’arrive, bien sûr de penser à mon père, à son absence. Il m’arrive de m’interroger sur les raisons de leur séparation. Il m’arrive d’interroger maman. Il nous arrive d’en parler. Il lui arrive de s’en inquiéter. Il semble important pour elle de me rassurer sur le fait que la vie est ainsi : pas toujours la copie conforme de ce que l’on souhaite. Tant mieux précise -t-elle très vite. Cela nous évite de nous figer dans des certitudes. Et puis, elles me parlent des saisons, des arbres qui verdissent et des fleurs planquées sous terre qui finissent toujours par émerger, d’un tas de trucs qui me semblent complètement inutiles, alors, je lève les yeux au ciel, je souffle et elle comprend qu’elle prend trop de temps à expliquer une chose que je crois avoir compris…

Je vous ai tout dit, sauf mes secrets, sauf nos secrets parce qu’ils sont secrets. Ce que je souhaite, c’est que vous ayez bien compris que maman et moi, malgré notre différence, ne vivons finalement pas grand chose de différent. Nous sommes des originaux sans grande originalité. Nous sommes une famille, voilà tout.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s