A l’intérieur de moi… 5/10

J’ai changé d’école cette année et mes copains de l’ancienne me manquent un peu.

On se connaissait depuis la crèche. C’était sympa. C’est plus sympa les personnes dont on a l’habitude. On les connaît, on rigole et c’est tout. Maman m’a dit que c’est bien aussi de se faire de nouveaux copains. Elle dit que c’est bon pour l’ouverture d’esprit. Je ne sais pas bien jusqu’à quel point il doit être ouvert mon esprit étant donné qu’entre les oreilles et les yeux, je trouve qu’il en reçoit déjà pas mal, qu’il est déjà pas mal ouvert. Je ne vois pas non plus le rapport entre l’esprit et se faire des copains. Pour se faire des copains, il suffit de parler, de proposer un jeu, de voir si ça colle et de jouer. Jusqu’ici, c’est toujours comme cela que j’ai fait. C’est comme ça que j’ai fait cette fois encore, dans ma nouvelle école et, pour le moment, tout le monde est sympa. Il y en a quand même deux avec qui ça colle mieux. On a joué tout de suite. On aime les mêmes choses. Enfin presque : on est pas tout à fait d’accord sur les Pokémon et leurs évolutions. Et puis, on a parlé de nos parents.

Eux, ils vivent avec leur papa, tout seul. Moi, c’est ma maman. On s’est un peu parlé de cela. Ils vivent avec leur papa depuis longtemps maintenant. Ils ne comptent plus. En tout cas, comme pour moi, c’est comme ça depuis qu’ils sont tout petit et, comme moi, ils n’y voient pas de problème, sauf quand quelqu’un dit qu’il y en a un.

Leur papa est plutôt sympa. Il sait faire des gâteaux et repasser les chemises et les tricots. Ils m’ont dit cela en me regardant, pour voir ce que j’allais dire, parce que, selon eux, à chaque fois qu’ils en parlent, les gens disent que c’est trop génial un papa qui sait faire des gâteaux. Moi, je n’ai rien dit. Parce que maman aussi sait faire des gâteaux. Parce qu’elle m’apprend. Les copains aussi savent en faire. C’est bien pour l’avenir. Surtout pour les anniversaires…

Je suis donc dans une nouvelle école. Maman et moi avons changé de maison aussi. Bien que nous nous soyons un peu éloignés de toute la famille, je trouve cela bien. Parce que maman a l’air plus tranquille. Elle chantonne plus souvent. Elle sourit plus souvent aussi. On continue de rigoler tous les deux mais maintenant, nous avons chacun nos activités. Quelquefois, comme je suis un grand maintenant, je suis dans ma chambre. Elle est au salon. Nous lisons tous les deux. En vérité, je joue avec les jeux vidéos que mon oncle m’a offerts. Mais maman préfère l’idée que je lise. Donc je lis. On se parle fort, d’une pièce à l’autre. On crie quelquefois. Quelquefois, je l’entends chuchoter et rigoler bizarrement au téléphone. Il se passe quelque chose mais je ne sais pas bien quoi. Les copains m’ont dit qu’après que leur papa ait commencé à faire des choses comme ça, il n’a pas tardé à leur présenter une « amie ». Ce n’est pas tout à fait une copine, m’ont-ils dit. Pas comme nous en tout cas. Ce n’est pas une maman non plus. C’est quelque chose entre les deux sur lequel nous avons décidé d’enquêter pour mieux comprendre…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s