A l’intérieur de moi… 3/10

Maman n’a pas arrêté de m’en parler comme d’un truc génial. Mes cousins sont même passés à la maison hier pour me féliciter. Une fête mais sans cadeaux. On a quand même bien rigolé. Si j’avais su…

J’y arrive ce matin pour quoi ? Voir mes copains pleurer. Bon, pas tous. C’est sympa d’ailleurs de les retrouver là, même si notre tata Chantal n’y sera pas. Elle nous l’a dit avant les vacances. On a tous beaucoup pleuré. Tous. Ici, ben… c’est un peu comme la crèche sauf qu’il ne faut pas trop bouger. Au début, j’ai pensé qu’il s’agissait d’un jeu, une sorte de ‘chat’ où il ne faut pas courir. Et puis la barrière s’est fermée. Tout est devenu silencieux. Et nous avons dû rester à la même place. La matin. L’aprés-midi.Le lundi. Le mardi. Le mercredi. Il faut même faire la sieste. Tous en même temps ! Tous à la même heure ! Tous à la même place. Peut-être sommes-nous des prisonniers ? Peut-être est-ce que des pirates pourraient venir nous attaquer ? Alors il vaut mieux être calmes et silencieux, discrets, préparer un piège mais surtout, surtout ne pas faire de bruit pour ne pas attirer leur attention ? Peut-être est-ce qu’on a jeté un sort à maman ? C’est pour cela qu’elle a décidé de me laisser ici. On a dû jeter un sort à papa aussi puisque je le vois de moins en moins. Oui, c’est ça. Nous allons vivre une grande aventure. J’espère qu’il y aura des crocodiles et des alligators volants. J’espère qu’il y aura des nuages rouges de colère et des bateaux fantômes, des sorcières, des nains, des mages et… Difficile de vivre de grandes aventures dans un espace aussi petit. Il y a bien des moments pour s’amuser. Des moments où l’on peut courir, jouer, mais pas trop longtemps et pas trop fort. Ensuite, il faut rentrer. Encore. Mes copains ont l’air de bien aimé ça, l’école. C’est vrai que c’est sympa les gommettes. Et elle est gentille la maîtresse. Mais Kajou me manque. C’est sympa les dessins aussi. Mais seulement quelquefois. Pas tout le temps. Pas tous les jours. C’est plus sympa de partir à l’aventure.

Je sais : puisque je n’ai pas le droit de bouger, je partirai dans ma tête. Voilà. C’est ça que je vais faire… Allez ! A l’aventure !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s