La mère indigne est devenue la nouvelle ménagère (et c’est bien dommage)

Les mauvaises mères autoproclamées ont âprement lutté contre la réification de l’enfant et le diktat de la maternité épanouie. Elles y sont (un peu) parvenues, mais elles ont aussi gagné au passage le statut de nouvelle cible marketing.

Source: www.slate.fr

See on Scoop.itEt après ?